NON à la vente du secteur de l’ancienne gendarmerie à Bouygues pour en faire une résidence de tourisme

Pétition suspendue, cliquez ici pour en connaitre la raison

Le 14 décembre dernier, le conseil municipal de Châtelaillon a décidé de vendre à Bouygues le secteur de l’ancienne gendarmerie situé en entrée de ville pour en faire une résidence de tourisme.

Comme l’expliquent les deux articles publiés sur ce site, cette décision ne se justifie ni sur la procédure, ni sur le fond.ex-gendarmerie 2 Chatelaillon

L’Association « Vivre à Châtel » est au contraire favorable à un projet d’aménagement d’une belle résidence vivante toute l’année.

Notre projet pourrait de plus s’inscrire dans le Programme Local de l’Habitat 2016-2021 de la CdA de La Rochelle qui « prévoit des mesures pour favoriser la construction de logements à louer et à vendre, à des prix abordables. De quoi répondre aux besoins des classes moyennes ne pouvant, à l’heure actuelle, accéder ni à l’offre immobilière privée, ni à l’offre sociale sur le territoire de l’agglo ».

plan îlot Pasteur

Après que nos élus ont voté seuls contre ce projet de résidence de tourisme, nous vous demandons de nous aider en signant une pétition pour faire changer cette décision contraire aux intérêts des Châtelaillonnais et des habitants des communes voisines qui travaillent à Châtel mais ne peuvent s’y loger.

 LIRE ET SIGNER LA PÉTITION

3 réflexions sur “NON à la vente du secteur de l’ancienne gendarmerie à Bouygues pour en faire une résidence de tourisme

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.