Le Mot des conseillers VàC : Départs … et Rentrée !

Les familles sont venues nombreuses cet été sur les plages châtelaillonnaises, la « station » était pleine en août, pleine de vie, en effervescence. La plupart des familles sont reparties, lentement le fourmillement de la ville s’est calmé au rythme des départs des vacanciers et des saisonniers.

La chaleur de début septembre a fait presque oublier que la rentrée était déjà là … comme si les vacances n’étaient pas terminées. Un temps encore exceptionnellement beau a donc accompagné les petits châtelaillonnais lors de cette nouvelle rentrée scolaire.

Ils ont retrouvé avec grand plaisir leurs camarades et leurs enseignants après des vacances durant lesquelles ils ont profité pleinement de la plage.

Malheureusement une nouvelle classe est supprimée à l’école Jonchery, signe révélateur du vieillissement de la population châtelaillonnaise.

Cette hémorragie va peut-être s’estomper… avec la réorientation de l’aménagement de notre commune.

Si le style balnéaire de notre ville a pu être en partie protégé, la politique de planification urbaine a été jusqu’ici un échec. Le manque d’anticipation de création de logements adaptés à la population locale montre aujourd’hui toutes ses limites.

« Vivre à Châtel » a depuis des années alerté sur cet état de fait et combattu certaines décisions notamment les aménagements en cœur de ville de l’îlot école Jonchery et dernièrement la résidence de tourisme du quartier Pasteur. Une nouvelle orientation a été présentée en conseil municipal extraordinaire du mois de juin « du presque rien en logements loyers adaptés à presque tout dans les prochains aménagements » !

La majorité municipale a donc été rattrapée par la réalité pour plusieurs raisons :

La première, concerne les parcelles des lotissements de l’hippodrome «Les Sulkys» (lotissement communal) et « Les Écuyers» (lotissement privé) qui se vendent difficilement. L’adéquation entre prix de vente et budget des acquéreurs n’est pas en phase avec le marché, en particulier le budget des primo-accédants.

Aussi, pour clore l’opération la commune a dû baisser les prix des terrains de près de 20 % ! Elle va même transformer quelques parcelles restantes pour réaliser un programme social !

La deuxième raison est plus régalienne puisque la loi et le Plan Local de l’Habitat imposent à toutes les collectivités de proposer des logements à l’acquisition ou à la location à des prix abordables pour ne pas subir de pénalités.

Une autre raison est également la voix des habitants portée par notre pétition, quoiqu’en pense la majorité municipale.

Si nous sommes très favorables à la création de logements abordables pour tous, ce n’est pas par dogmatisme.

Une région touristique, une station balnéaire offrent essentiellement des emplois de service, des emplois saisonniers faiblement rémunérateurs. Nous devons donc faciliter, pour tous ceux qui participent à la vie, au fonctionnement et à l’enrichissement de la cité, la recherche d’un logement sur la commune.

Mais attention, il faut veiller à assurer une mixité sociale par un aménagement réfléchi et équilibré avec du logement locatif mais aussi de l’accession à la propriété à coût modéré. En aucun cas, il ne faut créer des « îlots » car un logement aidé réussi est un logement intégré dans le bâti de son environnement.

Châtelaillon a pris beaucoup de retard … le foncier se raréfie, il sera difficile de redresser la barre pour atteindre l’objectif d’un aménagement harmonieux. Ce changement de cap, que nous appelons de tous nos vœux, aurait dû être pris depuis bien longtemps.

Les conseillers de la liste Vivre à Châtel:

Daniel LEVET                             Roger MORTIER              Evelyne PEZRON

Daniel

Roger Mortier Chatelaillon

Evelyne


3 réflexions sur “Le Mot des conseillers VàC : Départs … et Rentrée !

  1. Belle analyse de la situation châtelaillonnaise ! Il ne faudrait pas que M. LEONARD croient que ceux qui votent pour lui sont d’accord à 100 % avec tout ce qu’il fait ! Cette histoire de résidence de tourisme va laisser beaucoup de traces. De plus, quelque chose dont personne ne parle jamais, c’est la gestion des comités de quartier. On a l’impression que nous (les habitants) ne sommes là que pour animer la ville et participer à son attraction. Mais nous payons des impôts et avons droit à des équipements : Nous ne sommes pas dans un parc d’attraction que diable !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.