Ainsi va le conseil municipal …

Petite explication …

Le 28 mai le nouveau conseil municipal de Châtelaillon a désigné 8 adjoint.e.s … référent.e.s de 8 commissions municipales. Toujours pas de commission des finances et c’est bien regrettable pour une commune de 6000 habitants et d’un budget conséquent lié entre autres au statut de station balnéaire.
Ce jour là ont aussi été votées les indemnités des élus :
Pour le maire 55% de l’indice terminal (1015) de la fonction publique + 25% du même indice lié au fait que Châtelaillon est une station balnéaire soit 2143,57 € bruts (80% de l’indice 1015)
Pour les adjoints 22% de l’indice terminal (1015) de la fonction publique + 25% ( station balnéaire) soit 1260 € bruts(47% de l’indice 1015)
Mais le choix des adjoints ne respecte pas la parité … Le huitième est un homme et ce devrait être une femme ! Le préfet demande rectification .
Alors voici la modification votée le 10 juillet : Il n’y a plus que 7 adjoints , l’ancien huitième adjoint à la mer et au littoral devient « conseiller municipal délégué » à la mer et au littoral. Joli contournement de la règle !
Pour la parité on repassera donc.
Une indemnité est prévue pour le conseiller délégué : les élu.e.s (maire et adjoint.e.s) baisseront leur part de l’indice (de 55% à 51,4% pour le maire et de 22% à 19,7% pour les adjoint.e.s) à laquelle on rajoute les 25% de « balnéaire » (qu’on ne réduit pas …) et on rajoute aussi 15% de « chef-lieu de canton » ! (on l’a découvert à propos ce pourcentage !)
Je récapitule : le 28 mai , le maire touchait une indemnité de 2144€ , depuis le 10 juillet il touche 2449€ (qui s’ ajoute aux indemnités de vice-président du Conseil départemental (autour de 3000 €) et de 13 ème vice-président de l’agglo (1400€) .
Les adjoint.e.s passent de 1260 à 1600€. Tous ces montants sont en brut.
Je ne nie évidemment pas et je salue le travail important que font la très grande majorité des élu.e.s et l’investissement que cela implique ! Beaucoup donnent de leur temps en mettant de côté leur travail et doivent être indemnisés pour être aussi sécurisés. Mais la tendance majoritaire des conseils municipaux est au maintien ou à la baisse des indemnités avec une réaffectation des sommes ainsi économisées.

Les élu.es d’opposition ont voté contre à cause de l’absence de parité, l’absence de commission des finances et la méthode utilisée pour parvenir à un « arrangement » et  à cette augmentation.

Christine Cousin, présidente de VàC

Conseillère municipale


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.